Accueil du site > ARCHIVES > Rendez-vous > Saison 2012 > Ouïe/Dire & La Grosse Situation
Une Nuit à l’Hôtel de la Clairière & Les Voyages Extra-ordinaires
Ouïe/Dire & La Grosse Situation

© Guillaume Guerse

> Vendredi 6 juillet > 19h
Capdenac-Gare (12) / RDV au Stade des Berges du Lot (et non à la base nautique comme initialement annoncé)

 ! DERNIERE MINUTE !
En raison d’annonce de possibles averses dans la nuit du samedi 7 au dimanche 8 juillet, nous ne maintenons pas la représentation du samedi 7 juillet.
EN REVANCHE, celle du vendredi 6 juillet est bien maintenue et il reste encore quelques places !
Nous vous attendons avec impatience !
Notez également le changement de lieu de RDV : nous nous retrouverons dès 19h au stade des Berges du Lot (boulevard François Mitterrand, en direction de Villefranche-de-Rouergue).
A très vite !

Nous vous proposons de vous laisser guider, et de vivre une aventure peu ordinaire... Un spectacle à la croisée des chemins, un pique-nique à la bonne franquette, et ensuite... la nuit, ses étoiles et ses paysages sonores s’occupent du reste.

Une soirée en deux temps, deux rencontres et deux compagnies... Deux propositions pour une tentative qui nous conduira à traverser une nuit en plein air ensemble.

Le collectif La Grosse Situation - Les Voyages Extra-ordinaires

Après deux ans d’exploration et une rose des vents de huit Voyages Extra-Ordinaires à questionner l’aventure, le collectif La Grosse Situation se lance avec quelques complices (dont Yannick Jaulin, Pépito Matéo, Olivier Letellier...) dans l’écriture d’un spectacle qui verra le jour au mois de décembre 2012 (juste avant la fin du monde). Entre le 2 et le 8 Juillet l’équipe sera à Capdenac-Gare pour travailler en résidence sur ce nouveau spectacle en forme de rendez-vous aventureux. Vous êtes conviés au chantier à la croisée des chemins. Une tentative d’embarquement prélable à la traversée de la nuit.

Cie Ouïe/Dire - Une Nuit à l’Hôtel de la Clairière

Nous vous proposons de vivre une aventure peu ordinaire, un souvenir de l’enfance : une nuit à la belle étoile. Dans un Hôtel de plein air, un dortoir en plein champ, laissez-vous bercer pour franchir cette nuit entre histoires et voyages sonores. Ne craignez pas une nuit blanche, il s’agit bel et bien d’accompagner en douceur votre sommeil comme votre réveil.

Sur une proposition de Derrière Le Hublot. Cette création est le résultat du travail mené en résidence du 2 au 8 juillet à Capdenac-Gare la Cie Ouïe/Dire. Imaginée lors de la précédente édition de l’Autre festival avec les artistes de la Cie Ouïe/Dire, nous avions dû reporter cette proposition pour des raisons climatiques. Aussi, nous réitérons notre invitation en associant également les comédiennes du collectif la Grosse Situation.

>> En savoir plus sur les artistes de la Cie Ouïe/Dire

Jean Pallandre > compositeur, phonographiste
Le travail artistique de Jean Pallandre se développe depuis une dizaine d’années dans trois domaines principaux : la composition de tableaux électroacoustiques, pour le support CD ou pour le spectacle vivant (concert, danse, théâtre), la pratique de l’improvisation, et l’action pédagogique.
Pour lui, ces trois domaines s’inscrivent dans une même démarche expérimentale : « Le microphone et les outils de captation, transformation et projection du son qui lui sont associés ouvrent un champ inépuisable d’expérience musicale. » Son travail de composition se fonde principalement sur l’arrangement créatif d’images électroacoustiques du réel, ce qu’il nomme « phonographie ». Il compose des espaces sonores pour la scène (dans des mises en scène de Robert Cantarella, Michel Mathieu, Jean-François Duroure, Philippe Ponty, Marie-Pierre Bésanger…).
Jean Pallandre pratique régulièrement l’improvisation, aux côtés de musiciens comme Ninh Lê Quan, Xavier Charles, Marc Pichelin, Michel Doneda, Martine Altenburger, David Chiesa, Jérôme Notinger...

Il est co-organisateur à Albi des rencontres « Musique et Quotidien Sonore », avec Thierry Besche et Marc Pichelin, et travaille au sein de la compagnie Ouïe/Dire à l’invention d’objets phonographiques originaux (une douzaine de CD de création édités à ce jour, dont six cartes postales sonores). Sur le plan pédagogique, il est notamment chargé de cours à l’université de Lille III, dans la formation des futurs Musiciens Intervenant à l’Ecole (DUMI).

Marc Pichelin > compositeur, phonographiste… un voyageur de proximité
Marc Pichelin met en situation le haut-parleur dans des domaines les plus divers. Outre la composition électroacoustique, il développe des travaux en lien avec le spectacle vivant, la musique improvisée, l’installation sonore et la phonographie. Membre de la Cie Ouïe/Dire, il participe à l’invention d’objets phonographiques originaux (cartes postales sonores, coffret photo-phonographique…) qui proposent une approche créative de l’édition discographique.

Le travail phonographique de Marc Pichelin est imprégné de quotidien. Non pas dans l’idée d’en extraire quelques matériaux sonores à triturer, ni pour en dénicher quelques anecdotes cocasses, mais bien dans la recherche intime de la poésie contenue par le réel. Marc Pichelin est à l’écoute du monde proche, pas d’un monde fantasmé ou exotique, mais celui de la vie de tous les jours, avec ses travailleurs, ses paysages, ses rumeurs. Le travail phonographique lui permet une observation simple et discrète de l’environnement et des hommes. Muni de microphones, il voyage à proximité de l’horizon et tente des rencontres avec le vent, la nuit, les grillons, et les gens qu’il croise en chemin.

Ce travail phonographique se réalise dans le cadre de résidences d’artiste dont :
La Trilogie Gastronome avec Kristof Guez (photographie) avec Derrière Le Hublot - Capdenac-Gare 2007/2012