Accueil du site > ARCHIVES > Rendez-vous > Saison 2011 > Edito de la saison > mai à décembre
Edito de la saison > mai à décembre


Nous partîmes une poignée il y a 15 ans, par un prompt renfort nous voici près de 18 000 aujourd’hui à fureter et cheminer de spectacles en spectacles…
Pour autant, tout n’est pas gagné !
D’une part, malgré 15 ans d’engagement et la conviction que nous portons un véritable projet culturel de territoire, exigeant du point du vue artistique et ambitieux sur le plan du vivre ensemble… force est de constater que nous ne devons rien lâcher pour qu’existe notre projet, pour le faire connaître, reconnaître, le légitimer et le rendre évident.

Évidemment là, ancré dans le paysage et à hauteur d’homme, pour que tous, nous puissions sur ces territoires-ci avoir pleinement accès aux propositions des artistes d’aujourd’hui, dans des conditions d’adresse et de réception qui permettent la rencontre avec tous les habitants.

D’autre part, malgré 15 ans à tricoter un projet culturel, associatif, artistique, politique, économique, véritable projet de territoire, notre aventure reste sur le fil, comme au bord d’un précipice, entre équilibre et déséquilibre en proie au doute. Cette tension est parfois bénéfique et excitante lorsqu’il s’agit de trouver les espaces de liberté pour inventer les projets sur le terrain, elle n’en reste pas moins inquiétante et potentiellement paralysante lorsqu’elle risque de fragiliser la structure elle-même. Difficile de s’engager aujourd’hui sereins et pleinement satisfaits dans cette nouvelle saison, avec un festival renouvelé et riche de perspectives, lorsque planent autant d’incertitudes quant aux financements publics de la culture, en général et en particulier sur notre projet. Car bien qu’aujourd’hui l’ensemble des collectivités publiques nous accompagne déterminé, sachez qu’à l’heure où nous écrivons ces lignes, notre incertitude porte sur 80 000 euros, dont nous n’avons pas encore l’assurance de l’obtention.

Pour autant nous restons en mouvement et gardons le cap pour qu’existe une action culturelle permanente qui, avec détermination, ambition et utopie (?), puisse mettre en relation les habitants que nous sommes, les artistes que nous accueillons et les territoires de vie, réels et imaginés, sur lesquels nous vivons.

Pour finir, sachez que vous étiez près de 18 000 spectateurs en 2010, au cours des 102 représentations et rendez-vous, pour voir au total 43 spectacles proposés par 30 compagnies dans 26 communes du Lot et de l’Aveyron. Nous vous espérons aussi présents en 2011, parlez-en autour de vous, à vos amis, vos voisins et retrouvons-nous pour partager encore et toujours plus nombreux cette aventure. À bientôt !

Jean-Louis Pons président - Fred Sancère directeur


Documents joints


  • (PDF - 3.3 Mo)