Accueil du site > DAV MASSIF CENTRAL > Résidences DAV > Le projet artistique et culturel de territoire sur l’autoroute (...)
Le projet artistique et culturel de territoire sur l’autoroute A75


Partenaires

Théâtre Le Sillon(Communauté de Communes du Clermontais)

École nationale supérieure d’architecture de Clermont-Ferrand

Association Pixel 13

Communauté de communes Hautes Terres communauté

Aude Lavigne (indépendante)

Kristof Guez (photographe)

La projet artistique et culturel de territoire

Derrière Le Hublot a entamé une réflexion en vue de développer un projet artistique et culturel sur le territoire que représente l’autoroute A75. L’autoroute A75, qui traverse en grande partie le Massif central du Nord au Sud, est-elle un territoire pour l’art propice à la création ? Peut-elle être un sujet, un objet, un espace, support à un projet artistique ?

Derrière Le Hublot s’est entouré d’un premier cercle de partenaires pour tenter de répondre à cette problématique et contribuer à la réflexion sur le projet (architecte, directeur de théâtre, responsable d’association culturelle, photographe).

Calendrier

Ce travail s’est formalisé par 2 temps fort :
- Une réunion préparatoire à Aurillac le 19 août 2016
- Un voyage d’étude de 2 jours sur l’A75 avec les partenaires afin d’identifier des sites pertinents, rencontrer des personnes ressources, et échanger sur les possibilités de projets à développer. 700 km ont été parcourus durant ce repérage. Une troisième étape (réunion et repérage) aura lieu le 3 et 4 février 2017 à Massiac (15).

Mise en récit

Les artistes qui interviennent dans le cadre de ce dispositif contribuent à composer des histoires. Celle du territoire qu’ils vont traverser et où ils laisseront des souvenirs ; celles qu’ils vont inventer, nourries de leurs rencontres. À l’échelle de trois années, c’est une histoire plus large qui s’écrit, celle du dispositif lui-même. Mais comment en rendre compte ?

Derrière Le Hublot s’est emparé de cette préoccupation en passant commande à des auteurs (journalistes, écrivains, chercheurs, etc.), chargés de raconter les résidences. Pendant quelques heures ou quelques jours, ils ou elles se rendent sur le terrain, aux côtés des artistes, et sont les témoins privilégiés de ce qu’il se passe.

Cette mise en récit sera réalisée par Aude Lavigne et Kristof Guez.

Mention

Le projet Développement des arts vivants en Massif central est cofinancé par l’Union européenne (Feder), dans le cadre du Programme opérationnel Massif central 2014-2020, par le FNADT dans le cadre de la Convention de Massif central 2015-2020 et par la Région Nouvelle-Aquitaine.