Accueil du site > DAV MASSIF CENTRAL > Résidences DAV > Le projet artistique et culturel de territoire sur l’autoroute (...)
Le projet artistique et culturel de territoire sur l’autoroute A75


La résidence artistique et culturelle de territoire

Derrière Le Hublot a engagé une réflexion en vue de développer un projet artistique et culturel dédié à l’autoroute A75. La construction de cette autoroute longue de 335 kilomètres, reliant Clermont-Ferrand à Béziers, visait à relier le Nord de la France et de l’Europe au Midi, à désenclaver le Massif central et à faciliter la mobilité des touristes nord-européens vers le Sud de la France et l’Espagne.

Derrière Le Hublot s’est entouré d’un premier cercle de partenaires pour contribuer à la réflexion sur le projet (architecte, directeur de théâtre, responsable d’association culturelle, photographe, territoires). En 2016 et 2017, ensemble, ils ont travaillé à l’accumulation de la connaissance sur l’A75, notamment grâce à un repérage de 2 jours et de plus de 700 km en minibus qui a donné lieu à la mise en récit écrite par Aude Lavigne.

En 2018, le cercle des partenaires a sollicité un trio d’artistes : François Beaune, écrivain et coordinateur du projet Histoires Vraies, Kristof Guez, photographe, et Pixel 13, compagnie d’art en espace public. Leur résidence en immersion donnera lieu à des collectes d’histoires vraies, d’images, sur et autour de l’A75, à des rendez-vous publics et à une production éditoriale, premier rendu d’un projet qui se veut au long cours – trois ou quatre années. L’ensemble des productions sera compilé sur une plateforme numérique qui pourrait dessiner les prémices d’une encyclopédie humaine et artistique de l’A75.

Partenaires

Théâtre Le Sillon(Communauté de Communes du Clermontais)
École nationale supérieure d’architecture de Clermont-Ferrand
Association Pixel 13
Hautes Terres Communauté
Aude Lavigne (indépendante)
Kristof Guez (photographe)
Agglo Pays d’Issoire

Calendrier

- 2016 : 1ères réunions et voyage d’études de deux jours sur l’A75.
- 2017 : cadrage de la commande artistique et des partenariats, suivi du travail des étudiants de l’École nationale supérieure d’architecture de Clermont-Ferrand.
- 29 mars au 3 avril 2018 : 1ère immersion des artistes
- Mai à novembre 2018 : six semaines de résidence pour chacun des artistes impliqués.

Mise en récit

Les artistes qui interviennent dans le cadre de ce dispositif contribuent à composer des histoires. Celle du territoire qu’ils vont traverser et où ils laisseront des souvenirs ; celles qu’ils vont inventer, nourries de leurs rencontres. À l’échelle de trois années, c’est une histoire plus large qui s’écrit, celle du dispositif lui-même. Mais comment en rendre compte ?

Derrière Le Hublot s’est emparé de cette préoccupation en passant commande à des auteurs (journalistes, écrivains, chercheurs, etc.), chargés de raconter les résidences. Pendant quelques heures ou quelques jours, ils ou elles se rendent sur le terrain, aux côtés des artistes, et sont les témoins privilégiés de ce qu’il se passe.

Une première mise en récit a été réalisée par Aude Lavigne, facilitatrice de projets participatifs et chargée de développement local et aménagement.

PDF - 54.2 ko
Mise en récit- Aude Lavigne

Mention

Le projet Développement des arts vivants en Massif central est cofinancé par l’Union européenne (Feder), dans le cadre du Programme opérationnel Massif central 2014-2020, par le FNADT dans le cadre de la Convention de Massif central 2015-2020 et par la Région Nouvelle-Aquitaine.