Accueil du site > DAV MASSIF CENTRAL > Résidences DAV > 7 familles hors sol, Denis Plassard, Massif central
7 familles hors sol, Denis Plassard, Massif central


Biographie artiste

"Depuis le début de ma carrière de danseur et de chorégraphe, je nourris une passion secrète pour la photographie que je pratique en amateur. Un worshop avec la photographe Claudine Doury aux Rencontres d’Arles 2015 m’a permis de réunir ces deux recherches dans un même projet : Hors Sol. Le principe de la performance est simple : comme photographe je choisis un endroit, un cadre, une lumière, des réglages et comme danseur je me propose de porter des volontaires pour réaliser une série originale de portraits. Depuis la première série à Arles, je m’impose deux règles : le sujet porté doit regarder l’appareil et mon visage doit toujours être caché. Cette collection évolutive en forme d’accumulation est rassemblée dans une galerie virtuelle. Sur ce site, je m’oblige à garder une photo par personne portée. Tous mes partenaires ont leur place dans ce musée Hors Sol !" ​Denis Plassard

Site web du projet Hors sol de Denis Plassard : http://denisplassard.wixsite.com/ho...

Partenaires

Les partenaires du projet DAV (Réseau en scène Languedoc-Roussillon, Derrière Le Hublot, Avant-Mardi, Auvergne-Rhône-Alpes Spectacle Vivant, Des Lendemains Qui Chantent, Liaisons Arts Bourgogne)

La Communauté de communes Bazois Loire Morvanavec la famille des Musiciens du Morvan
Les Elvis Platinésavec la famille des Agriculteurs de Sumène
Bouillon Cube avec la famille des Chasseurs du Causse de la Selle
La Maison Trois Gros avec la famille des Restaurateurs à Ouches
L’IUT de Figeac avec la famille des Etudiants de Figeac
Le Parc naturel régional du Pilat avec la famille des Bistrotiers du Pilat
La Stations Sports nature avec la famille des Kayakistes de Tulle

La résidence artistique et culturelle de territoire

Le projet des « 7 familles hors sol du Massif central » consiste à utiliser la démarche « Hors sol » initiée par Denis Plassard pour l’adapter à un nouveau et vaste terrain de jeu, le Massif central, et ainsi questionner l’ancrage des habitants sur ce territoire. Les portraits réalisés par Denis Plassard permettront la réalisation d’un véritable jeu de cartes des 7 familles du Massif central. Ce jeu des 7 familles représente un formidable outil de communication pour parler du projet Développement des arts vivants en Massif central.

L’intérêt n’est pas ici de créer les conditions d’une rencontre de longue durée entre un artiste et des habitants. Il s’agit plutôt de rendre visible, grâce à un dispositif artistique, de la diversité d’un territoire de vie. Ce projet permet de mettre en valeur des habitants et leurs activités au sein du Massif central. La mise en œuvre de ce projet étant légère elle permet d’associer de « petites » structures partenaires qui n’auraient pas forcément pu participer au dispositif d’immersion artistique et culturel dans les territoires nécessitant plus de moyens.

Derrière Le Hublot souhaite développer un projet qui s’étende simultanément sur plusieurs départements et embrasse le Massif central dans son ensemble comme terrain propice à la création contemporaine. Ce projet permettra d’interroger plus largement le territoire que représente le Massif et les habitants qui le font vivre grâce à l’invitation d’un artiste.

Mise en récit de la résidence

La résidence du chorégraphe Denis Plassard est mise en œuvre dans le cadre du dispositif d’immersion artistique et culturelle dans les territoires piloté par Derrière Le Hublot. Elle s’inscrit dans le projet de développement des arts vivants en Massif central.

Les artistes qui interviennent dans le cadre de ce dispositif contribuent à composer des histoires. Celle du territoire qu’ils vont traverser et où ils laisseront des souvenirs ; celles qu’ils vont inventer, nourries de leurs rencontres. À l’échelle de trois années, c’est une histoire plus large qui s’écrit, celle du dispositif lui-même. Mais comment en rendre compte ?

Derrière Le Hublot s’est emparé de cette préoccupation en passant commande à des auteurs (journalistes, écrivains, chercheurs, etc.), chargés de raconter les résidences. Pendant quelques heures ou quelques jours, ils ou elles se rendent sur le terrain, aux côtés des artistes, et sont les témoins privilégiés de ce qu’il se passe.

Pour cette résidence la mise en récit est en cours d’écriture par Angélique Garcia, journaliste culturelle dans le Lot.

Mention

Le projet Développement des arts vivants en Massif central est cofinancé par l’Union européenne (Feder), dans le cadre du Programme opérationnel Massif central 2014-2020, par le FNADT dans le cadre de la Convention de Massif central 2015-2020 et par la Région Nouvelle-Aquitaine.