Accueil du site > DAV MASSIF CENTRAL > Résidences DAV > Chemins d’Utopies, Compagnie Interstices, Lozère (48)
Chemins d’Utopies, Compagnie Interstices, Lozère (48)


La résidence artistique et culturelle de territoire

Les Scènes Croisées de Lozère et la Communauté de communes Lodévois et Larzac se sont associés à Derrière Le Hublot pour accueillir la compagnie // Interstices pour une résidence consacrée à l’articulation entre art et politique dans une perspective utopique. La résidence s’est échelonnée du 1er juin 2016 au 31 octobre 2017.

Prenant pour point de départ la lecture approfondie des textes de Charles Fourier, l’équipe artistique a enquêté sur les tentatives utopiques ancrées en Lozère et dans le Lodévois et Larzac. On doit à Charles Fourier l’invention des « phalanstères », modèles de communauté rassemblant des hommes et des femmes vivant et travaillant librement, et régis par ce que le philosophe dénomma les « lois de l’attraction passionnée ». Au regard de problématiques contemporaines telles que la décroissance, les nouveaux modes d’éducation ou d’habitat, la permaculture, etc. l’équipe a interrogé les applications concrètes des concepts utopiques de Fourier.

L’enquête a pris la forme de collecte de récits d’expériences, de participation à des temps de vie collective auprès de communautés, en immersion sur cinq territoires : quatre Communautés de communes - de la Cévenne des Hauts Gardons ; des Cévennes au Mont Lozère ; Goulet Mont Lozère ; Lodévois et Larzac - et les communes de Saint-Chély d’Apcher et Saint-Alban-sur-Limagnole. 

Pendant un temps de travail au long cours (130 jours de résidence), 24 rendez-vous publics ont été organisés : des lectures théâtralisées du texte de Fourier Les Phalanstères imaginaires, des stages/ateliers, des conférences/débats, le spectacle Grand Rêve général pour le jeune public, et des festins partagés pour mettre en pratique la « gastrosophie » fouriériste sous une forme performative et participative. Au total, plus de 900 personnes ont participé à ces évènements.

Ce travail de résidence a donné lieu, comme la compagnie le souhaitait à l’origine, à la création d’une pièce de théâtre. La première de Nous qui habitons vos ruines a été créée le 7 novembre 2017 à Bagnols-les-Bains, accueillies par les Scènes Croisées de Lozère, en partenariat avec la structure locale Rude Boy Crew ; s’en est suivie une tournée d’une vingtaine de représentations qui se poursuit en 2018. Un deuxième volet de la pièce de théâtre, urbain celui-ci, sera créé en 2019 suite à la poursuite de l’enquête en 2018 et 2019 en zones urbaines en Seine Saint-Denis, à Montpellier et Toulouse.

Partenaires

Scènes croisées de Lozère, Communauté de communes Lodévois et Larzac
Les foyers ruraux : Passe Montagne, le Chalut, de St-Croix-Vallée-Française, de St Etienne-Vallée-française, de St-Julien-Du-Tournel, de Vialas ;
Les amis du livre du Pont-de-Montvert - Sud Mont Lozère, Rudeboy Crew, le Bistrot de l’Espinas, Epi de Mains, Vivre à Vialas en Cevennes familles rurales, L’école de Vialas, la ferme Malhaussette, les amis de l’école de St-Croix-Vallée-Française, le gîte de Donzelenche, les Passadoires, la communauté de commune des Cévennes au Mont Lozère, le ciné - théâtre, l’hôpital de St Alban, SACPI.

Calendrier des événements

Résidence du 1er juin 2016 au 31 octobre 2017 Programmation du spectacle Nous qui habitons vos ruines :
-  2017 : Scènes Croisées de Lozère (en itinérance), Le Périscope (Nîmes), Le Cratère, Scène nationale d’Alès (en itinérance), Théâtre du Beauvaisis (en itinérance).
-  2018 : Théâtre des Sept Collines (Tulle), Résurgences, saison des arts vivants (Communauté de communes du Lodévois et Larzac), Théâtre Jean Vilar (Montpellier).
2018 : retrouvez l’agenda du spectacle "Nous qui habitons vos ruines"

Mise en récit de la résidence

La résidence de la compagnie Interstices est mise en œuvre dans le cadre du dispositif d’immersion artistique et culturelle dans les territoires piloté par Derrière Le Hublot. Elle s’inscrit dans le projet de développement des arts vivants en Massif central.

Les artistes qui interviennent dans le cadre de ce dispositif contribuent à composer des histoires. Celle du territoire qu’ils vont traverser et où ils laisseront des souvenirs ; celles qu’ils vont inventer, nourries de leurs rencontres. À l’échelle de trois années, c’est une histoire plus large qui s’écrit, celle du dispositif lui-même. Mais comment en rendre compte ?

Derrière Le Hublot s’est emparé de cette préoccupation en passant commande à des auteurs (journalistes, écrivains, chercheurs, etc.), chargés de raconter les résidences. Pendant quelques heures ou quelques jours, ils ou elles se rendent sur le terrain, aux côtés des artistes, et sont les témoins privilégiés de ce qu’il se passe.

Pour cette résidence, la mise en récit a été confiée à Aude Lavigne, facilitatrice de projets participatifs et chargée d’aménagement et développement local.

PDF - 57.2 ko
Mise en récit- Aude Lavigne

Biographie artiste

Interstices est une compagnie de théâtre, basée à Montpellier, qui, sous la direction artistique de Marie Lamachère, creuse une poïétique et une dramaturgie de l’acteur qui doivent autant à la danse, à la littérature, à la philosophie, qu’au théâtre.

Site internet de la compagnie Interstices : http://www.compagnie-interstices.com/

Mention

Le projet Développement des arts vivants en Massif central est cofinancé par l’Union européenne (Feder), dans le cadre du Programme opérationnel Massif central 2014-2020, par le FNADT dans le cadre de la Convention de Massif central 2015-2020 et par la Région Nouvelle-Aquitaine.