Habitaculum
Kamchàtka

© jordifoto

RDV à la gare centrale au Parc de Capèle

Samedi 11 juin
> départs à 16h, 16h20, 16h40, 17h, 17h20, 17h40, 18h, 18h20

Dimanche 12 juin
> départs à 10h, 10h20, 10h40, 11h et 14h40, 15h, 15h20, 15h40, 16h, 16h20, 16h40.

Sont-ils fraîchement débarqués d’un pays lointain, inconnu ? Ont-ils toujours été là, dans cette grande maison ré-ouverte ? Sont-ils le curieux témoignage d’un exode passé, ou celui de l’immigration contemporaine ?

Ces personnages nous intriguent, autant qu’ils nous attirent. Ils portent en eux les traces du passé, évoquent d’autres époques, mais sont bien là, présents. Ils vous invitent à une rencontre inoubliable, soyez-en certains, tant elle sera intime et singulière. Leur histoire est universelle, peut-être y retrouverez-vous un peu de la vôtre ?

Pour accueillir ces douze personnages en exode, il nous a semblé approprié de ré-ouvrir l’ancien couvent de Massip, haut lieu de la résistance pendant l’occupation nazie. Dans cet ancien couvent, ce sont 83 enfants juifs que les religieuses ont caché et sauvé pendant la dernière guerre. Aujourd’hui, ce lieu chargé d’histoire est la propriété de l’association ANRAS qui y accueille d’autres enfants, en difficulté eux aussi, pour un accompagnement thérapeutique et pédagogique.
Merci à tous les enfants et le personnel de l’ITEP de nous accueillir exceptionnellement quelques jours chez eux.

Attention ! Ce spectacle ne démarre pas à Massip, RDV et départ obligatoire au Parc de Capèle.

Spectacle inaccessible aux personnes équipées de poussettes et à mobilité restreinte

On vous en dit un peu plus…

Dans Habitaculum, les artistes habitent un lieu, ce sont de nouveaux arrivants, ceux qui cherchent à être acceptés dans notre société sans effacer leur passé, sans anéantir leur identité.
Toute personne qui arrive dans un nouveau pays, un nouveau foyer, arrive avec sa culture, ses coutumes et son expérience. Peu importe l’époque ou l’endroit, dans le logement des immigrés récemment arrivés, dans leur « Habitaculum », la vie est organisée selon leur culture d’origine.
Ce lieu est le pont qui relie leur passé à leur présent. Il est l’évocation de leur histoire, de leur vécu.
Ils vous accueillent et vous découvrez leur logement, c’est-à-dire leur voyage, leurs souvenirs, leurs désirs et leurs illusions, leur nostalgie…

Le langage « Kamchàtka » est non verbal. Il se base sur l’émotion et traverse ainsi la barrière des langues. Il prétend faire de la simplicité le stimulus d’une nécessaire et indispensable relation de coopération entre les êtres humains, en provoquant la rencontre entre les gens et ce au-delà de leur culture ou de leur statut social.

Habitaculum permet de redonner le temps pour tout simplement « être », et de transformer l’espace pour revenir à l’essentiel. La maison devient le lieu d’expression de l’intime, le lieu propice aux rencontres, aux échanges et aux émotions. C’est dans cette maison que vivent ces immigrés et qu’ils y expriment leurs univers singuliers. C’est un lieu vivant, école du partage et de la simplicité. C’est ici que vous vous mêlerez à eux. Les mots y sont inutiles… Ici, ce sont vos émotions qui parlent.
Pourrez-vous vivre ensemble ? Pourrions-nous vivre autrement ensemble ?

Témoignages…

Jordi Romera, mai 2011
« (…) le plus émotif des silences, le plus doux des gestes… J’ai déjà envie d’y retourner ! »

Marta Oriach, mai 2011
« Un voyage vers la mémoire et l’oubli. »

La compagnie

Kamchàtka est une compagnie de théâtre de rue en résidence au centre civique Can Felipa - Poblenou à Barcelone. Elle réunit 16 artistes issus de différentes disciplines du spectacle vivant : Adrian Schvarzstein (directeur artistique), Cristina Aguirre, Maïka Eggericx, Sergi Estebanell, Claudio Levati, Andrea Lorenzetti, Judit Ortiz, Lluís Petit, Albert Querol, Josep Roca, Edu Rodilla, Santi Rovira, Gary Shochat, Ada Vilaró, Prisca Villa, Albert Vinyes.

La plupart des membres de la compagnie se sont rencontrés au cours du stage de théâtre de rue donné par Adrian Schvarzstein, dans le cadre de la 5ème édition du festival Escena Poblenou à Barcelone, en octobre 2006.
Depuis, ils ne sont plus quittés.

En mars 2007, c’est la première du spectacle Kamchàtka, notamment accueilli par Derrière Le Hublot en août 2009 à Capdenac-le-Haut et qui maintenant a déjà été présenté dans plus de 15 pays à travers le monde…

En 2009-2010, la compagnie crée trois nouveaux spectacles : Habitaculum, Music for Wild Beasts, The Wandering Orchestra.


Portfolio

© jordifoto © jordifoto © jordifoto © jordifoto