Résonances
Frédérique Bretin

©FrédériqueBretin

exposition à la Galerie Sainte-Catherine 5, Place Sainte-Catherine 12000 Rodez

> ouverture du samedi 1er au samedi 29 octobre
> Horaires du mardi au samedi de 13h à 18h Entrée Libre.

[La présence de Frédérique Bretin à la Galerie Sainte-Catherine à Rodez est le fruit de la collaboration de plusieurs acteurs qui ont fait le choix d’accompagner cette artiste dans le développement de son projet de création sur trois années 2015, 2016 et 2017...

L’exposition Résonances regroupe un ensemble de photographies et de vidéos, représentant des lieux observés à travers l’Histoire ayant pour sujet la manière dont les espaces agissent sur notre regard et activent notre pensée. Sa genèse est une commande passée à Frédérique Bretin par les Archives départementales de la Dordogne en 2011, concernant la résistance à l’occupant nazi durant la Seconde Guerre mondiale.


Nous vous proposons de partir ensemble à la découverte de l’exposition Résonances en présence de Frédérique Bretin puis de nous diriger vers le musée Soulages à la découverte de l’exposition permanente du musée. Nous serons accueillis et guidés par, conservateur du musée.

>>Samedi 15 Octobre Journée à Rodez pour visiter l’exposition Résonance et le Musée Soulages.

> Départ en Bus de Figeac - 12h45 (place du Foirail), de Capdenac-Gare -13h (parc de Capèle) _retour vers 20h30

T. normal 10 € / adhérent, réduit, jeunes et enfants - de 12 ans 8 €


Frédérique Bretin avait choisi de photographier des lieux associés à des actes de résistance, aujourd’hui dépourvus de signes visibles des évènements passés.

Alors animée par la question de l’absence de traces dans les sites marqués par l’Histoire, l’artiste a prolongé ce travail et réalisé deux nouvelles série :Je suis morte à Auschwitz et personne ne le voit et Couvent de Massip. La première a été conçue aux abords du camp de Birkenau, lors d’un voyage personnel en Pologne en 2014 ; la deuxième a vu le jour à l’occasion d’une résidence à Capdenac, de février à mai 2015, où l’artiste a mené un travail sur l’engagement de deux religieuses ayant caché dans le couvent de Massip 83 juifs, dont une majorité d’enfants, entre 1942 et 1944.

A Capdenac, Frédérique Bretin s’est attachée à écouter et observer l’histoire d’une petite ville dans l’Europe occupée. Davantage qu’un travail sur la mémoire, Frédérique Bretin mène ici une réflexion sur le vide, l’absence et l’invisible. Elle nous invite à renouveler notre regard sur les lieux et paysages en pensant leurs rapports avec l’Histoire.

L’Agence culturelle départementale Dordogne-Périgord, la Galerie Sainte-Catherine, Aveyron Culture - Mission Départementale et Derrière Le Hublot soutiennent, en fonction de leurs compétences et moyens respectifs, les temps de création, la fabrication et présentation des expositions et l’édition d’un livre de photos de Frédérique Bretin.

En 2017, tous joindront leurs efforts pour qu’à l’occasion de la prochaine édition de l’Autre festival puisse être présenté à Capdenac une exposition d’une série de photo et, en exclusivité, la sortie du livre de Frédérique Bretin.

Exposition présentée en partenariat avec la Galerie Sainte-Catherine dans le cadre des PHOTOfolies. Aveyron Culture - Mission Départementale, et l’Agence culturelle départementale Dordogne-Périgord


Portfolio