Palissades, 1ères de création 2016
le PHUN

© G. Aerestanu

Place du 14 Juillet, derrière l’Office de tourisme

> Du mardi 10 au vendredi 13 mai :
venez voir en journée les Palissades se monter et rencontrer le cabinet Bouphar

> Samedi 14 et dimanche 15 mai, ouverture des Palissades en continu :
• Samedi de 10h30 à 13h et de 15h à 17h30 - Dimanche de 10h30 à 13h et de 15h à 17h. Gratuit, sans réservation.

• Représentations samedi 14 mai à 11h et 16h - dimanche 15 mai à 11h et 15h
Sur ces deux créneaux : jauge limitée, réservation impérative (billetterie gratuite). Tous publics, durée env. 1h.

A l’automne dernier, le PHUN implantait ses Pheuillus dans tout Capdenac. Avec la complicité des jeunes de l’Itep de Massip, cette compagnie historique des arts de la rue a inscrit la présence d’une colonie de personnages composé de feuilles dans notre quotidien, insufflant des échanges à l’échelle de la ville et une infinie poésie.

Les Pheuillus nous ont offert une ultime soirée en décembre dernier à l’Itep de Massip, rassemblant 250 personnes venues les saluer avant leur départ vers de nouvelles destinations. Aujourd’hui, au terme d’une résidence de création menée à Capdenac, le PHUN vous invite aux toutes premières représentations de sa nouvelle création : Palissades.

Quand des palissades se dressent dans notre espace commun, nos villes, que peuvent-elles bien cacher, que veulent-elles protéger, que doivent-elle interdire ou révéler ? Les Palissades du PHUN, érigées du 4 au 15 mai sur la place Jean Jaurès, vous invitent à assouvir votre curiosité et à jeter un œil à travers leurs planches. Vous pourrez en franchir le seuil et découvrir leurs mondes intérieurs.

Véritables boîtes de curiosité, les Palissades proposent un lieu d’écoute et d’expression où le devenir de la ville, ses mutations et l’avenir urbain sont évoqués avec poésie, débattus avec humour par les personnages qui les occupent.

Ne manquez pas cette belle occasion de passer de la réalité urbaine à la fantaisie de la cité.

> Compagnie accueillie en résidence de création du 4 au 17 mai dans le cadre du dispositif Résidences-association en Midi-Pyrénées mis en place par la région Midi-Pyrénées, en partenariat avec L’Usine et Pronomade(s), CNAR.

(...) Il y a dans la cabane de bois une intelligence de l’enfance, un plaisir à faire jouer le dedans avec le dehors, à s’extraire de la ville tout en y étant confondu. Le nez collé aux planches, ou invité à pénétrer l’enceinte, le spectateur devient acteur d’un processus le menant de la réalité urbaine à la fantaisie de la cité. " le PHUN

« La fantaisie est nécessaire à la ville. Elle lui est surtout consubstantielle. La ville seulement monumentale, toute patrimoniale, toute programmée et dressée en sérieux de sa représentation devient très vite ennuyeuse. » Patrick Baudry