Accueil du site > ACTIONS CULTURELLES > Avec les habitants > Les visites des Greeters en Vallée du Lot
Les visites des Greeters en Vallée du Lot


>>Gérard Pouyatos : « Dans le jardin, le vent a planté un chêne »

Bon, ça c’est le hasard, mais pour le reste, c’est Gérard. Tomates, fraises, artichauds, mûres, haricots, oignons, échalottes, pommier, figuier, cerisier… _ Le jardin potager. Jardin des cheminots, un temps gracieusement offert par la SNCF à ses ouvriers. Gérard cultive bio, sans pesticide. Mais ça n’a pas toujours été le cas. Aujourd’hui, il plante des œillets pour protéger ses tomates…

Où : Capdenac-Gare (12)
Quand : Le matin
Durée indicative : entre 1h30 et 3h30
Groupe : entre 1 et 6 personnes, adultes et enfants

>>Fred SANCERE : « Voir Capdenac et...manger »

Monter à Capdenac-Le-Haut, pour voir Capdenac-Gare. Côté collines, une idée de Capdenac avant les cheminots, avant la gare. Côté ville, apercevoir Saint-Julien d’Empare, l’ancien village et faire remonter le regard vers Capdenac-Gare pour voir ce que la ville est devenue. Embrasser la ville et l’horizon pour y redescendre et entrer dans la ville, dans son intimité pour passer du général au particulier, de son histoire à la gastronomie.

Où : Capdenac-Gare (12)
Quand : Le matin
Durée indicative : entre 2h et 3h
Groupe : entre 2 et 6 personnes, adultes et enfants
A prévoir : un couteau et bouteilles d’eau

>>Jeanne-Marie et Michel DELBOS : « Voisins de champs »

Une marche sur le territoire d’enfance de Jeanne-Marie et Michel. Ils ont planté leur maison comme on plante une vigie, en plein cœur des champs de leur enfance sur le territoire agricole de leurs parents. Ils vous emmènent faire le tour de leur « domaine » dont ils connaissent chaque parcelle, pour une balade de points de vue à 360°à la découverte de quelques vestiges de l’habitat ancien lié à la vie rurale.

Où : Montredon (46)
Quand : Toute la journée
Durée indicative : entre 1h et 2h
Groupe : de 2 à 6 personnes, adultes

>>Dominique MIQUEL : « Quatre moulins et une truite au camembert »

Dans son village, Dominique a la charge de l’eau. Régir le débit de quatre étangs, empêcher les inondations, nettoyer les canaux, prévenir les orages… Avant lui son grand père et son père, meuniers, le faisaient. Dominique a repris naturellement le flambeau, parce que c’est en lui. Le dernier moulin du village est le sien, à ses pieds, un élévage de truites.

Où : Salles-Courbatiers (12)
Quand : Le matin
Durée indicative : entre 2h et 3h
Groupe : de 2 à 6 personnes, adultes et enfants
A prévoir : des chaussures de marche

>>Gilles TILLET et Aude LECOCQ : « Des chemins et des rus »

De hameau en hameau, de prés en vignes, se dessinent, se retrouvent les chemins des travers de Malepeyre nichés au creux de la falaise, que Gilles et Aude s’appliquent à entretenir. _ Ici l’eau est présente, elle court là où les hommes cheminent dans un paysage fragile entre vie sauvage et constructions ancestrales.

Où : Saint-Julien d’Empare, Capdenac-Gare (12)
Quand : Plutôt le matin
Durée indicative : environ 1h
Groupe : Entre 1 et 3 personnes, adultes et ados
A prévoir : des chaussures pour une marche rapide et bouteilles d’eau

>>Rose-Marie RUSTAN : «  Sentier botanique, jardins à flanc de falaise »

Rose-Marie raconte ses trajets d’enfance. Petite, elle faisait ses devoirs sur une avancée de la roche, en haut de la falaise, avec pour vue tout le paysage et sous ses pieds un dénivelé propre à donner le vertige. Le sentier sous la falaise devient sentier botanique, laissant apparaître les anciens jardins potagers des gens du village quand ils cultivaient la vigne au pied de la falaise.

Où : Faycelles (46)
Quand : Le matin ou le soir à partir de 17h
Durée indicative : entre 1h30 et 2h
Groupe : De 1 à 10 personnes, adultes et enfants
A prévoir : chaussures de marche et une bouteille d’eau

>>Edith MALARET : « Un causse et une chèvre domestique »

Balade zen dans les travers du Mas de Graves sur le causse du Quercy avec Edith et la chèvre Sécotine. Contempler les fleurs, les orchidées sauvages, les genévriers, les scarabées et les libéllules, découvrir des cazelles abandonées et entretenues, savourer des points de vue sur la vallée du Lot.

Où : Frontenac (46)
Quand : après-midi ou le soir à partir de 18h
Durée indicative : entre 1h30 et 2h
Groupe : De 1 à 4 personnes, adultes et enfants
A prévoir : chaussures de marche et une bouteille d’eau

>>Michel DELBOS : « Capdenac : une ville champignon, à l’américaine »

Michel embrasse l’histoire de Capdenac, la petite et la grande, vues d’en haut. Une vision politique de la ville vue de Capdenac le Haut. Comment le plan d’une ville et le nom de ses rues, sont révélateurs de son histoire.
Émotion, connaissance et humanisme…

Où : Capdenac-Gare (12)
Quand : toute la journée
Durée indicative : 1h30
Groupe : De 2 à 10 personnes, adultes et enfants

>>Gérard ROUMIEUX : « Un chien, une gare et la marche de Gérard »

Une marche rapide. Au rythme de son chien, Gérard parcourt la ville de Capdenac, de manière circulaire, du Lot à la gare, des anciennes maisons des cheminots jusqu’au couvent de Massip pour finir au vieux village de Saint-Julien d’Empare. Ancien cheminot, Gérard déroule son histoire en même temps que celle de la ville, tournée toute entière vers la SNCF.

Où : Capdenac-Gare (12)
Quand : Le matin, départ vers 8h45-9h à l’Office du Tourisme
Durée indicative : entre 2h et 2h30
Groupe : De 1 à 6 personnes, adultes

>>Jacques THEBAULT : « L’argile et le crapeau »

En tout et pour tout, il reste 20 crapauds à ventre jaune aux alentours de la vieille carrière d’argile de Cambes. Jacques les connaît tous personnellement. Ces crapauds veillent sur la carrière d’argile dans laquelle la nature a repris ses droits. C’est cette argile qui avait donné l’idée à l’entrepreneur local de fonder une fabrique de tuiles, témoin rouge d’une activité industrielle intense qui a occupé le village de la fin du XIX siècle aux années 60.

Où : Cambes (46)
Durée indicative : 1h30
Groupe : Maximum 8 personnes, adultes et enfants
A prévoir : des chaussures fermées (baskets)

>>Michèle DEMAREST : « Les mots des plantes »

C’est une douceur bien particulière d’écouter Michèle nommer chaque plante croisée sur le chemin, ainsi que ses propriétés diverses et variées. Botaniste autodidacte et érudite, elle les connaît intimement, les utilise pour fabriquer de la peinture ou de la teinture.
La suivre sur son chemin sauvage, c’est comme l’écouter nous présenter des amis très chers à qui nous rendrions une petite visite de courtoisie.

Où : Filature Fil de Laine, Salles-Courbatiers / Peyrusse (12)
Quand : En semaine
Durée indicative : 1h15
Groupe : De 2 à 6 personnes, adultes et enfants
A prévoir : des chaussures de marche

Allez jeter un coup d’œil sur les portraits des Greeters en Vallée du Lot réalisés par Guillaume Guerse !


Portfolio

Dominique Miquel Edith Malaret Michel Delbos Rose-Marie Rustan Gérard Pouyatos