Sonorama
Compagnie Ouïe/Dire

© Kristof Guez

Samedi 7 juin > 11h
Dimanche 8 juin > 14h
CAPDENAC-GARE > Salle Atmosphère

Jauge limitée à 30 personnes

La phonographie est l’art de fabriquer des images à entendre.
C’est l’axe de travail principal de la compagnie d’art sonore Ouïe/Dire. Depuis 20 ans, elle édite des cartes postales sonores.
Trois d’entre elles ont été commanditées par Derrière Le Hublot et réalisées par Kristof Guez et Marc Pichelin dans le cadre de la résidence La Trilogie Gastronome.

Pour l’Autre festival, Marc Pichelin propose une séance d’écoute de quelques-unes de ces cartes postales sonores extraites du catalogue Ouïe/Dire. Dans un cadre convivial et confortable, venez ouvrir grand vos oreilles, fermer les yeux quelques instants et vous abandonner au plaisir de l’écoute du réel et de la poésie qu’il contient.

>>> Attention ! changement de lieu de représentation. RDV à la salle atmosphère !

A noter, à la suite de la séance d’écoute du samedi 7 juin :
découverte et dégustation des terroirs de Marcillac avec les Vignerons du Vallon. 3 vins, 3 terroirs, 3 altitudes mais un seul millésime et un cépage unique : le Fer servadou.

Au programme :

> Demain, c’est Paris-Roubaix de Yann Paranthöen

Une pièce radiophonique de Yann Paranthoën, passionné de cyclisme. Il a réalisé de nombreuses émissions sur ce thème : Bernard Hinault dit le Blaireau, Le tour de France de Vincent Lavenu dossard 157, un américain à Paris-Roubaix… Pour Demain, c’est Paris-Roubaix, il s’intéresse moins aux cyclistes eux même qu’aux spectateurs. Nous sommes au bord d’une route du nord. Une famille s’installe. On prépare le barbecue. On déjeune. La caravane publicitaire passe, on attend le passage des coureurs. Il y a Jean-Michel, René, Lionel,… et Josie qui nous parle de Paris-Roubaix comme d’un jour de fête où l’on oublie tout le reste.
En savoir plus ICI

> Berger d’Aubrac de Jean-Léon Pallandre et Laurent Sassi

Portrait phonographique de Raymond Redon, dernier moutonnier de l’Aubrac, un homme en relation étroite avec ses bêtes et son environnement. Sa voix de roc résonne dans le contexte de la bergerie, à l’intérieur de la maison ou dans la profondeur du plateau.
En savoir plus ICI

> Retraite de Marc Pichelin et Laurent Sassi

Réalisée après plusieurs semaines de présence des deux artistes dans une maison de repos de la CCAS (Comité d’Entreprise de l’EDF), aux Sables d’Olonnes, cette composition met en relation la parole de Madame Girot, pensionnaire de la maison, avec divers tableaux sonores de la vie quotidienne du lieu.
En savoir plus ICI

> Nuit de Marc Pichelin

Composée sur la base d’enregistrements réalisés l’été dans le Lot, cette pièce est une exploration sonore au cœur d’un paysage de nuit, peuplé de grillons et de crapauds alythes.
En savoir plus ICI

Qui sont-ils ?

Compagnie Ouïe/Dire

Depuis sa fondation en 1994, la Compagnie Ouïe/Dire développe un travail important et original de création à entendre. Il s’agit, au travers de projets très divers, de promouvoir la qualité d’une expérience concrète de l’écoute, riche et inventive, abordée dans sa généralité, sa complexité, et sa profondeur. Il est assez fréquent que les projets se bâtissent en lien à d’autres modes d’expression (la photographie notamment), tant il est vrai qu’entendre est une expérience qu’il est fort intéressant d’explorer en relation à d’autres perceptions.

Marc Pichelin

Outre la composition électroacoustique, Marc Pichelin développe des travaux en lien avec le spectacle vivant (danse et théâtre), la musique improvisée, l’installation sonore et la phonographie. Son travail phonographique est imprégné de quotidien. Il est à l’écoute du monde proche, pas d’un monde fantasmé ou exotique, mais celui de la vie de tous les jours, avec ses travailleurs, ses paysages, ses rumeurs. Le travail phonographique lui permet une observation simple et discrète de l’environnement et des hommes.