Sanctum Garageum ou l’Esprit Garage
Floriane Facchini

© Alice Ruffini

Samedi 7 juin > 21h et 22h45
Dimanche 8 juin > 17h30, 20h30 et 22h45
CAPDENAC-GARE > Lieu indiqué sur le billet

Jauge limitée à 30 personnes

Sanctum Garageum ou L’esprit garage questionne les usages que nous faisons de nos garages domestiques et nous propose une collection d’histoires de garages, ceux d’ici découverts et ouverts, ceux d’ailleurs emportés dans les valises de Floriane Facchini comme autant d’histoires rêvées ou vécues.
Les garages regorgent d’objets hétéroclites, d’ambiances et de souvenirs.
Lieux de vie souvent réinventés par leurs propriétaires, devenus atelier de menuiserie, jardin d’hiver, salle de concert familiale, entrepôt pour collectionneurs en tout genre ou simplement lieu de rencontre avec des amis…
Les garages sont une fenêtre sur nos histoires. Entre témoignages et créations fantaisistes Sanctum Garageum ou L’esprit garage vous invite au cours d’une balade dans Capdenac pour découvrir quelques garages et plonger dans des univers insoupçonnés du commun…

Une équipe accueillie en résidence de création du 25 au 28 novembre et du 26 mai au 6 juin.

En savoir plus

Quelques mots de Floriane Facchini sur sa recherche artistique :

" J’ai récupéré et collecté des entretiens, des récits de vie liés aux usages des garages privés entre l’Italie et la France.

De cabanon / garage à Ponteau, j’ai découvert les garages des habitants ouvriers de Lavera, Gardanne et Port de Bouc, je passe par mes histoires de famille, la culture musicale Garage, pour arriver enfin aux dix garages les plus connus du monde (Amazon, Apple, Disney, Google ou encore la célèbre marque de jouets Mattel, entreprises ultra-connues ont toutes vu le jour dans un garage) dans la Sillicon Valley en Californie, U.S.A.

Tout à coup, ce qui me touche est plus qu’une question d’espaces public et privé c’est aussi une question d’inventions d’usages, une invention du quotidien et de vie.

Dans les histoires diverses et singulières rencontrées sur mon chemin, ce sont les mots « garage » et « invention du quotidien » qui font le lien. Ces mille manières de faire et les récits qui surgissent, deviennent l’essence de tout, le baromètre de ma recherche artistique. Une recherche qui choisit donc de jouer avec la réalité, où la matière humaine devient la chose la plus précieuse."
Floriane Facchini