Accueil du site > ARCHIVES > Rendez-vous > Saison 2013 > Compagnie Bêtes de Foire
Bêtes de Foire
Compagnie Bêtes de Foire

©Lionel Pesqué

Vendredi 27 septembre > 20h30
Samedi 28 septembre > 20h30
Dimanche 29 septembre > 17h
CAPDENAC-GARE > Parc de Capèle, sous chapiteau

Dans un chapiteau de cirque, où chaque chose a sa place, deux personnages nous accueillent dans leur univers, entre un gradin trop pentu, une petite piste ronde et un atelier où s’entassent tissus, matières, chapeaux.
En fond de scène, une arpette de l’instant s’escrime à finir le décor qui se construit au fur et à mesure du spectacle. Elle déchire, rafistole, embobine et rembobine, détaille et scrute ; des personnages se forment et exécutent leur partition, leur machinerie lyrique. Au cœur de la piste, un autre, déguenillé, maîtrise l’art de la maladresse. Une tête de clown post-moderne au visage lassé. Des chapeaux qui s’empilent, s’accrochent, s’envolent, s’emboîtent. Dans ses mains s’anime un ballet effréné, à la fois poétique et mécanique.

Entourés d’une clique de personnages fictifs, ces deux-là travaillent les enchaînements de prouesse, le rythme et l’émotion propre au cirque, tout en dévoilant les coulisses, les astuces » de spectacle. L’intimité du chapiteau, la proximité avec le public et l’instant unique qui naîtra de ces manipulations font apparaitre un univers absurde et hors du temps.
A découvrir !

Création accueillie dans le cadre de L’Itinéraire de cirque en chapiteau en Massif central.

> Une équipe accueillie en résidence de création
Les artistes de la compagnie Bêtes de Foire installeront leur chapiteau à Capdenac-Gare le temps d’une résidence de création du mardi 17 au jeudi 26 septembre avant de nous donner la primeur des 1ères représentations en France de leur création !

Cette résidence est accueillie dans le cadre du dispositif « Résidences-association en Midi-Pyrénées » développé par la Région Midi-Pyrénées, en partenariat avec la Scène nationale d’Albi.

>> Le parcours des artistes

> Laurent Cabrol, jongleur, marionnettiste
Après la rencontre avec un petit cirque de famille, Laurent décide à 15 ans de partir à l’Ecole de Cirque d’Annie Fratellini pour apprendre le jonglage, puis à l’école du Cirque Plume avec Làn N’Guyen. En 1996, il est médaillé au Festival Mondial du Cirque de Demain. Après une collaboration avec le cirque Romanès, il cofonde en 1997 le cirque Convoi Exceptionnel avec un collectif d’artistes essentiellement issus du Centre National des Arts du Cirque de Châlons-en-Champagne.
En 2001, il cofonde avec Bonaventure Gacon et Titoune le cirque Trottola (toupie en italien), un cirque connu pour son univers singulier fait de virtuosité, où l’art circassien est le prétexte à raconter l’âme humaine. En 2010, il intègre la compagnie tarnaise Théâtre du Rugissant comme marionnettiste -il joue notamment dans Dans l’œil du judas- et crée Eikon un spectacle de danse avec la compagnie Raphaëlle Delaunay. Il collabore depuis 1996 avec le Cirque Romanès.
Fantaisiste, son travail se base sur un enchaînement mélodieux de situations ordinaires.

> Elsa De Witte, costumière, marionnettiste, comédienne
Elsa s’est formée dans une compagnie de théâtre de rue. Depuis 1993, elle crée, joue, monte, charge, bricole des spectacles en tant que comédienne et costumière pour la compagnie Babylone, les Alama’s Givrés et pleins d’autres projets en tant que comédienne pour diverses structures de rue.
Elle est costumière pour Raphaëlle Delaunay et pour le Cirque Plume. En 2005, elle intègre le spectacle Le Bal des Fous des compagnies Les Chiffonnières et Théâtre du Rugissant en tant que marionnettiste. En 2010 naîtra un autre spectacle de marionnettes, sous chapiteau, Dans l’œil du Judas.
Bidouilleuse, privilégiant l’art de la récupération et du détournement, son univers est fait de matériaux d’occasion, aux textures usées et embellies.