Le Road-movie du taureau bleu
Frédéric Naud

©D.R

Dimanche 10 novembre > 16h
SALLES-COURBATIERS, Salle des fêtes.

Jeudi 7 et vendredi 8 novembre à 14h30 > CAPDENAC-GARE, Salle Atmosphère. Séances scolaires dans le cadre de Théâtre au Collège *

Dans le cadre de Blablabla... Le festival des beaux parleurs,

Au collège, Cédric aime Sonia… Tellement, qu’il lui déclare sa flamme dix fois par jour, mais seulement en rêves tant il est timide. Le jour où elle lui demande si c’est vrai qu’il a une tante handicapée mentale, il lui sourit, bizarre, et s’évanouit. S’ensuit alors un road-movie amoureux à bord d’un mini bus du foyer Arc-en-ciel. Une quête vers l’ouest et l’océan… à la recherche d’un mystérieux taureau bleu. Comment Cédric aurait-il pu imaginer que grâce à sa tante Domino, il allait vivre la romance qu’il n’espérait que dans ses rêves ?

Séances scolaires dans le cadre de Théâtre au Collège :
Théâtre au Collège est une opération initiée par le Conseil général de l’Aveyron. Elle permet aux élèves de 4ème de l’Aveyron de se familiariser avec des textes et mises en scène de théâtre contemporain en assistant à des représentations et en recevant en amont une préparation en classe.

> Qui est Frédéric Naud ? Son parcours…
Une silhouette de jeune homme soulignée par des souliers rouges, une voix au timbre profond, un regard planté dans le vôtre, Frédéric Naud impose sa présence sans détour et, quand il s’adresse au jeune public, c’est avec la même conviction et une surprenante douceur.

Auteur-conteur depuis le début des années 1990, Frédéric Naud est initié au conte pendant deux ans par Saoullo Helloa, conteur canaque. Il découvre avec lui une parole ancestrale, profonde et simple. A partir de 1996, il explore la matière des contes et raconte à tous vents.

En 2000, il rencontre Henri Gougaud en suivant ses ateliers et il écrit ses premiers textes pour adultes et se prend à rêver d’une trilogie sur son enfance et son village natal, Villedieu la Blouère. Il crée alors sa première trilogie avec Ma Mère l’Ogre 2002, Le Grand Merdier en 2005 et Le Sourire du Fou en 2008, spectacles dans lesquels il réinvente son enfance et règle ses comptes avec Dieu. Frédéric Naud raconte seul ou en duo, avec Chloé Lacan ou Jeanne Videau, comédiennes et musiciennes.
Aujourd’hui, il se lance dans Le Road-movie du Taureau bleu (cf. page 10) un solo, qui se veut être le premier d’une nouvelle trilogie afin d’interroger cette fois-ci nos normes mentales. Suivront donc : Je, Jackie et Tosquelles, le déconniâtre.

Frédéric Naud vient également d’écrire et illustrer un album sur le conte du pêcheur et sa femme intitulé Ainsi soit-il, paru aux éditions CMDE, collection « Dans le ventre de la baleine ».

> La presse en parle
Le clou dans la planche, mars 2009, Jacques-Olivier Badia > Contes fantastico-réalistes
« (…) Il y a quelque chose de magique dans les histoires de Frédéric Naud. Des contes non pas surréalistes, comme l’affirment imprudemment certains, mais fantastico-réalistes, dont les cours et décours se trouvent gauchis par le décalage insensible ou soudain de la vision, les cloche-pied de la logique, les inventions de la langue. Car le conteur a son verbe bien à lui, tout ce qu’il y a de plus vernaculaire la plupart du temps, mais aussi bien embarqué tout à trac dans des dérives patoisantes, pseudo-médiévales, enfantines ou purement fantaisistes dont l’oreille fait son miel(...) ».